Carrières embrassées par nos diplômé(e)s

Dans quels secteurs d’activité les diplômés(e)s débutent-ils/elles leur carrière professionnelle ? L'origine des participant(e)s au programme se reflète dans leur pays de résidence actuel bien qu'elle ne joue qu'une infime différence quant aux employeurs et aux secteurs d'activité.

Voir graphiques

Pays de résidence

Les premiers pas dans le milieu professionnel couvrent une vaste étendue géographique allant de la région Rhin-Neckar jusqu'aux E.U. ou au Japon en passant par l'Allemagne et le reste de l'Europe. 10% env. des diplômés allemands trouvèrent un emploi à l'étranger - face à une très nette majorité en Allemagne.

Les diplômés étrangers recherchent pour la plupart - même si ce n'est que temporairement - un emploi dans une entreprise allemande active sur le plan international afin d'acquérir des expériences professionnelles supplémentaires pour viser plus tard des postes de direction dans des filiales ou des entreprises tierces dans leurs pays d'origine.

Jusqu'à présent, deux tiers des diplômés concernés trouvèrent un emploi en Allemagne alors que 30% environ des effectifs retournèrent dans leurs pays d'origine dès la fin de leurs études. Les autres obtinrent un emploi dans un tiers pays.

Employeurs

Les entreprises allemandes sur le territoire allemand ou à l'étranger (ABB, Audi, BASF, BMW, Bopp+Reuther, Bosch, Daimler-Chrysler, Freudenberg, John Deere, Pepperl+Fuchs, Roche, SAP, Siemens, T-Systems ou Vodafone) restent les employeurs majeurs pour les deux groupes avec un pourcentage avoisinant les 75%.

Quelques diplômés furent aussi employés dans des entreprises de renom à l'étranger (telles que EADS Paris ou Philips).

Les instituts de recherche sont également d’importants employeurs. Nous citerons les instituts Max Planck (MPI), le centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ), European Media Laboratory (EMBL)

À côté des projets de recherche, il est également possible de préparer un doctorat dans une université allemande ou étrangère. C’est le cas de 12% env. de nos diplômés.

Plusieurs diplômés étrangers enseignent aujourd’hui chez eux dans leurs anciennes universités.

Secteurs d'activité

En conséquence, les diplômé(e)s choisirent d’abord, et ce pour une large majorité, des activités dans le secteur dominant et très convoité de la Recherche et du Développement. En comparaison, peu de diplômé(e)s prirent des fonctions de management ou exercèrent une activité dans le commerce.

Cet état de fait est dû à l'orientation pratique des études de troisième cycle. Ceci ne constitue malgré tout aucun obstacle à d'autres carrières : grâce aux excellents résultats couronnant leurs études de master, 10% environ de nos diplômés préparèrent un doctorat dans des universités allemandes ou étrangères alors que d'autres préférèrent se tourner vers l'enseignement.

Quelques diplômés de master s'installèrent à leur compte en créant leur propre entreprise avec, en partie, l'appui du département. Ainsi, dans le secteur high-tech, on trouve des créateurs d'entreprise actifs en Allemagne comme à l'étranger (voire même sur le plan international), liés ou non avec la Hochschule Mannheim.